Notre premier tableau?

On nous demande souvent d’où est venue l’idée de Ma Déco Sport et quel a été notre premier tableau. On vous raconte.

Ma Déco Sport, une histoire d’émotion sportive

L’histoire de Ma Déco Sport, c’est avant tout une histoire d’émotions.

Je suis fan de sport depuis aussi longtemps que je m’en souvienne et ça fait bientôt quarante ans que ma vie est jalonnée d’émotions sportives. Une de mes premières émotions sportives, je m’en souviens comme si c’était hier, je la dois à Carl Lewis. C’était en 1991, à la radio, j’avais douze ans. Carl avait lui déjà trente ans et profita des championnats du monde d’athlétisme pour battre le record du monde en 9″86 dans ce qui allait devenir le 100m le plus rapide de l’histoire avec six hommes sous les 10 secondes. La plus belle course de ma vie, confiera t-il. Ma première émotion sport. Merci Carl. J’écoute souvent du sport en voiture avec mes petits punks grâce à toi.

Ma Déco Sport est née de ça, de l’envie de revivre (visuellement) ces émotions.

Notre premier tableau ?

Le premier tableau réalisé pour Ma Déco Sport est lié à une autre émotion sportive. Du football cette fois : LA finale de la ligue des champions 1998-1999 entre Manchester United et le Bayern Munich. Je l’ai pourtant regardé seul. C’était le 26 mai 1999, j’étais en blocus à Louvain-la-Neuve, au kot.

Menés au score durant tout le match, les anglais inscrivent deux buts lors des arrêts de jeu. D’abord celui de Teddy Sheringham à la 91ème. J’étais comme un dingue. Mon frère V m’a appelé. Il était comme un dingue. Puis par Ole Gunnar Solskjaer à la 93ème. J’ai appelé mon frère. On était comme des dingues. Les deux buts arrivent sur deux corners tirés par… David Beckham <3. Les larmes de Kuffour. La joie de Schmeichel. C’était dingue.

Voir notre tableau déco football de Solskjær.

Suivez-nous sur Instagram.